Bonjour à tous, je suis ravie de retrouver aujourd’hui pour vous parler de méditation, et surtout comment débuter la méditation.

La méditation est une habitude qui fait tellement de bien, mais pour beaucoup de personnes cela fait peur et ce qu’on entend, ou ce qu’on a pu voir peut-être décourageant. On imagine les moines bouddhistes qui méditent toute la journée, certains isolés et dans le silence, on voit les postures, et on se dit comme ça doit faire mal d’être installé comme ça pendant des heures. Tout ça ce ne sont que des idées reçues, des idées que l’on peut se faire d’image qu’on a pu voir, mais dans la pratique ce n’est pas tout à fait ça. En fait tout va dépendre de ce que vous recherchez !

Alors aujourd’hui j’ai envie de vous parler de comment débuter la méditation, et vous partager ce que j’ai appris et mis en pratique. Et j’ai envie de montrer que c’est accessible à tout le monde, il n’y a vraiment rien de compliqué.

La méditation ou plus exactement la culture mentale nommé Bhâvanâ en pali (langue ancienne d’Inde) ou Metta-Bhâvanâ, est une pratique du bouddhisme, enseigné par Bouddha, de plus en plus pratiqué partout dans le monde sans forcément être bouddhiste, et commence même à entrer dans les hôpitaux.

Metta veut dire « l’amour, l’amitié, la bienveillance universelle »

Bhâvanâ veut dire « le développement »

Cette pratique consiste tout d’abord à purifier notre esprit en diminuant au fur et à mesure de nos séances, les pensées qui nous submerge tels les désirs, la colère, les choses à devoir encore faire dans la journée ou le lendemain, etc… mais au contraire, à nous aider à laisser glisser ses pensées pour qu’elles finissent presque par disparaître, et ainsi cultiver nos qualités comme la concentration, l’attention, le calme, la bienveillance et la reconnexion avec son corps, conduisant à la sagesse, le nirvana. Nous développons ainsi notre cœur et une attitude d’ouverture, avec une capacité à vivre davantage en harmonie avec nous-même, la nature et notre environnement.

Le Bouddha a expliqué la culture mentale dans le sutra de « l’Etablissement de l’attention » le Satipatthana Sutta, présentant les différentes manières de méditer, en quatre parties : la première traite du corps, la seconde des sensations, la troisième de l’esprit et la quatrième des sujets moraux et intellectuels.

Il existe de nombreuses techniques de méditation, l’essentiel étant de porter son attention sur un sujet, la prise de conscience et l’observation et la détente du corps.

Dans le bouddhisme, il y a deux grands principes de méditation :

  • La méditation Samatha
  • La méditation Vipassana

LA MÉDITATION SAMATHA

La méditation Samatha vous apporte le calme mental qui permet de développer la concentration et de calmer l’esprit. Ses origines, antérieure au Bouddha, n’apporterait pas l’Eveil, car il s’agit d’une pratique de productions mentales.

« Dans une eau trouble, le reflet de la lune n’apparaît pas clair, tel un esprit tourmenté n’a aucun moyen d’être stable et d’aller vers la sagesse si les tourments l’emportent »

C’est pourquoi il est important et nécessaire de d’abord apprendre à calmer son esprit dans la solitude.

LA MÉDITATION VIPASSANA

La méditation Vipassana est ce qu’on appelle la vision pénétrante / la méditation bouddhique, une pratique analytique basée sur l’introspection, l’attention, la prise de conscience et l’observation ; et permet ainsi, avec de la pratique, de voir les choses telles qu’elles sont.

Pour une bonne pratique, il est recommandé de pratiquer tous les jours, même si ce n’est que 5 minutes par jour pour commencer, en alternant avec différentes méditations telles la pratique du souffle, la méditation guidée, celle de l’attention, etc…

COMMENT DÉBUTER LA MÉDITATION FACILEMENT ?

FAIRE LE VIDE

On entend souvent dire que dans la pratique de la méditation, il faut faire complètement le vide. Alors ce n’est pas tout à fait vrai, du moins lorsque l’on débute, et surtout cela dépend de la méditation que vous allez faire à un moment précis.

La première chose à comprendre est que le but ce n’est pas d’arrêter de penser ! ce n’est pas possible, il y a tant des choses qui se passent dans notre tête, tout le temps. Le but de la méditation est de nous aider à calmer notre esprit, notre corps, à nous apaiser. L’idée est plutôt de réussir à espacer les pensées qui nous traverse l’esprit, et ne pas s’y attarder. Une pensée arrive, et hop, on la laisse vite passer pour retrouver le calme.

Ma technique de méditation, pour débuter est de me concentrer sur ma respiration ventrale. Cela me permet de mieux ressentir mon corps, et aussi de relâcher les tensions au fur et à mesure de mes respirations.

Et lorsque j’ai une pensée qui arrive, je la reconnais et je sais quelle est là, je l’accepte mais de suite je n’y prête plus attention, je me reconcentre sur ma respiration et ce que je ressens de mon corps, je me reconnecte au moment présent et la pensée a disparu.

Une autre de mes techniques c’est de compter jusqu’à 6. J’inspire, l’air pénètre dans mes poumons, entre dans mon ventre et gonfle mon ventre, cela se fait sur 6 temps puis j’expire, donc là c’est la même chose, mon ventre se dégonfle, l’air remonte et mes poumons se vident, sur 6 temps. Lorsque vous maîtrisez cette technique, vous pouvez la faire mais en faisant un stop lorsque vous êtes gonflé à bloc dans l’inspiration, puis vous expirez en 6 temps, et vous faites à nouveau un stop pendant 4 à 6 secondes.

 

SE FAIRE GUIDER

Une autre technique que j’adore pratiquer ce sont les méditations guidées et visuelles. C’est d’ailleurs comme ça que j’ai débuté la méditation, lors d’un stage. Et cela m’a fait tellement de bien, que depuis je médite dès que je peux. C’est une expérience qui rend la méditation très facile, car le cerveau a quelque chose à écouter et donc il va être occupé à vous aider à ressentir les mots dans votre corps et ainsi faire un nouveau travail, qui lui va dépendre du thème de la méditation ou du travail que vous souhaitez effectuer à ce moment-là. Il en existe beaucoup sur le net, vous en trouverez également sur ma chaîne et dans mes podcasts comme ça vous pouvez les télécharger, cela vous permet d’éviter d’être connecté pour pouvoir les écouter. Et j’ai aussi un livre sur le sujet que vous pouvez télécharger gratuitement sur mon site.

IL FAUT MÉDITER DES HEURES

Non on n’a pas besoin de méditer pendant des heures !

Vous pouvez commencer par 5 minutes par jour, c’est déjà très bien. Et lorsque vous vous sentirez à l’aise, ou que l’envie est là vous pourrez méditer davantage. L’idéal est de l’intégrer à son quotidien, en fait plus vous pratiquez, plus vous vous sentez bien et plus vous avez envie de pratiquer. Mais il y aussi des jours sans, et ces jours-là, si vous n’avez pas envie de méditer, et bien tant pis, ce n’est pas grave. Il ne faut surtout pas s’obliger à faire quelque chose que vous n’avez pas envie sur le moment, ne vous mettez pas de pression. Il y a des jours où je n’ai pas le temps de méditer dans la journée, si je sais que ma journée va être chargé il m’arrive de méditer le matin avant de me lever, juste quelques minutes. Mais je suis plutôt du soir, et j’apprécie davantage cette pratique le soir, ça me permet d’être dans une énergie de gratitude pour la journée qui vient de passer. Il m’arrive aussi de méditer dans la journée, et le soir au moment de me coucher.

COMMENT S’INSTALLER, LE MATÉRIEL

On a besoin de rien pour méditer. Certains lorsqu’ils se lancent ils veulent avoir tous les objets à la mode, le coussin de méditation, le mala, les bougies, les pierres, les statuettes, il faut la super tenue que l’on voit dans les magazines, etc. mais ce ne sont que des objets. Vous n’avez besoin que de vous et de votre envie de méditer. Vous pouvez méditer partout, dans votre lit, dans votre canapé, sous votre douche, pendant que vous faites le ménage, dans les transports en commun.

LA POSITION

Tout le monde peut méditer car il n’y a pas de position obligatoire et inconfortable.

Bon, j’ai pratiqué la méditation zazen pendant un temps, c’est clair que la position lorsqu’on débute n’est pas très agréable, en plus on est là face à un mur, et si on n’est pas bien positionné on reçoit un coup pour nous remettre dans le bon alignement. Mais dans les autres techniques que j’ai testées, et dans celle que j’ai adopté, il n’y a pas d’obligation, vous vous asseyez de manière à être à l’aise. Que ce soit sur un coussin de méditation, sur une chaise ou allongé.

MON MESSAGE

Ce que j’ai vraiment envie de vous partager en tournant cette vidéo, c’est que la méditation c’est facile, tout le monde peut le faire, il faut juste en avoir envie.

LA VIDÉO

Comment débuter méditation facilement

MERCI !

PLANTEZ VOTRE GRAINE AFIN D’ÉVEILLER VOTRE ENTOURAGE

PARTAGEZ CET ARTICLE POUR LUI DONNER LE MAXIMUM D’IMPACT